Le parcours de Vie et l’éveil de la kundalini

998275_509791792440796_147788806_n-2

Quelques mots pour me présenter et parler du déploiement de ma kundalini vécue il y a quelques années.

Mon prénom est Robin et je suis belge d’origine, bien que cela ne veut absolument plus rien dire, comme beaucoup, je ne suis qu’un citoyen de la terre qui se tient loin des frontières et drapeaux de toutes couleurs et formes.

Mon parcours scolaire fût des plus courts, l’école fût pour moi une vraie prison tant physique que psychologique et mentale, un seul mot peut tout résumer : insupportable !

Je me sentais complètement privé de liberté, or je suis éperdument attaché à ma liberté, de mouvement comme de pensée.

Ma mère était enseignante… ce ne fût pas toujours facile, elle a eu beaucoup, beaucoup de difficultés à me comprendre et accepter mon point de vue. Je ne sais plus le nombre de « discussions » que j’ai eu avec elle sur ce que je pensais de l’école. Tout enfant je lui disais : «  ça me prend la tête toutes ces règles que tu m’imposes, je sens que si je prends ce chemin, je ne vais plus être libre, je me vois comme un train sur des rails qui avancent sans savoir où il va avec l’incapacité de voir les paysages qu’il traverse. Toutes ces règles me prennent de la place dans mon cerveau, elles me bloquent et sont un frein, des murs par delà lesquels je ne peux plus voir, observer la vie, la nature, le vivant  » ; Soit, pour elle je n’étais pas normal ! ( norme-mal …)

Ce prénom Robin a fortement influencé ma vie, mes choix, mon regard sur ce monde. Épris de justice et ne supportant pas l’injustice, Robin des bois… Ce sentiment m’a poussé à voir et comprendre les méandres de notre société et les chemins de l’âme.

Fortement croyant sans même y avoir réfléchi une seule seconde, c’était dans ma nature, les dieux que l’on me proposait sur terre me semblaient forts différents de ce que je pouvais observer chez les hommes et femmes de cette terre, dans le vivant, la nature, la vie. Depuis enfant, je disais à qui voulait bien m’entendre :  » tu veux être heureux, et bien fait comme la nature  ! « 

Ce Robin des bois m’a conduit à connaître, voir et sentir le vivant. Il a induit chez moi une forte compassion pour autrui mais aussi pour la vie.

Un autre Robin est venu influencer mes choix de vie, Robinson Crusoé, la première fois où enfant j’ai entendu parler de son histoire, un grand déclic s’est passé en moi :  » et si toi aussi tu te retrouvais seul sur une île, comment ferais-tu pour survivre ? « 

Cette réflexion a guidé mes choix de façon inconsciente, j’ai donc abandonné l’école très tôt pour travailler comme apprenti boulanger-pâtissier-chocolatier. Apprendre toutes ces recettes fût une vraie joie, une découverte de chaque instant, j’étais un alchimiste …

Ensuite, durant plusieurs années c’est le travail de saisonnier qui m’a attiré, je travaillais  l’été dans les récoltes des fruits et légumes en Suisse et l’hiver la Grèce pour les olives.

Entre-temps et après cette période, c’est le bâtiment qui eu mon intérêt, apprendre à bâtir et construire ma maison me semblait indispensable, l’émergence inconsciente de Robinson.

Fort de ces qualifications acquises après plusieurs années, là c’est la fabrication de vêtements, la couture qui m’a interpellé, intéressé. J’ai suivi des formations courtes pour apprendre et maîtriser les machines industrielles de confection et la maîtrise du patronage. Il s’agissait de réaliser des croquis et des modèles sur des patrons afin de les confectionner en tissus.

Aimant travailler de mes mains, maintenant c’est la création de mobilier en bois de récupération qui me passionne et aussi la culture vivrière. Ceci amenant cela, je suis autonome et n’ai besoin de rien pour vivre.

Mon art, sans que je le sache vraiment à l’époque, était empli de spiritualité. Pour moi, le vêtement était, est, un des vecteurs les plus importants de communication, il dit qui vous êtes. J’avais remarqué qu’il y a un langage universel sur la terre utilisé depuis la nuit des temps, les symboles !

Le symbolisme est partout, sur tous les continents et dans toutes les civilisations, il est identique dans toutes les cultures et folklores de cette planète depuis des siècles, le cercle, le carré, les triangles, les spirales, les étoiles, les courbes de l’ADN… ils sont multiples et sont la base, le fondement, les résumés de nos croyances, de nos cosmogonies, l’universalité de l’être.

Je créais donc des tenues qui tentaient de montrer cette universalité de notre humanité en utilisant les différents symboles employés sur la terre de tous temps pour unifier, donner à voir et sentir qu’il existait ce langage universel qui unit l’humain au-delà de toute religion, car chaque religion utilise les mêmes symboles pour parler de « leur » Dieu…

Pendant plus de 15 ans ce fût ma principale occupation, c’était en fait le chemin emprunté pour retrouver ma mémoire.

Puis, un jour, une grande épreuve est venue dans ma vie, épreuve ayant engendré une souffrance sans nom et celle-ci m’a conduit au déploiement de la kundalini m’ayant montré de façon nette et précise le pourquoi de ce symbolisme que j’utilisais dans mes créations artistiques.

L’Eveil de la Kundalini

Préambule :

Je dirais que depuis enfant j’ai eu la chance de vivre bon nombre d’expériences classées dans le registre de l’ésotérisme, voire du mysticisme alors qu’à mon regard, ces expériences sont tout à fait naturelles : la décorporation, la télékinésie, la clairvoyance, la médiumnité, la télépathie étaient pour moi « ordinaires » car vécues depuis ma toute petite enfance.

Je dois dire que j’ai eu la chance d’avoir un partenaire privilégié pour expérimenter tous ces champs du vivant, un frère jumeau, nous sommes monozygotes univitellins. Grand mystère toujours incompris de la science, un ovule fécondé par un spermatozoïde se séparant en deux pour créer deux êtres. Personne ne comprend ce mystère de la vie ! Bon, plus tard si l’occasion m’en est donnée, je vous en parlerais 😉

Ce UN devenu deux m’a permis très tôt de voir, vivre, sentir et expérimenter la télépathie ce qui bien évidemment, a suscité chez moi bon nombre de questions ayant trouvé des réponses dans toutes ces expériences. Depuis enfant, j’étais convaincu qu’un grand « secret » nous était caché quant à nos origines, facultés, dons, tout ce que je ne trouvais pas sur les bancs de l’école.

Fort de ces expériences d’enfance, j’avais acquis la certitude que l’esprit est plus puissant que la matière, que c’est de l’esprit que naît la matière.

La kundalini :

La kundalini est le déploiement des deux « serpents  » symboliques logés dans la région du coccyx et du premier chakra, ce déploiement est ce que recherche tous les pratiquants de yoga dans leurs exercices journaliers. Ces deux « serpents », sont deux canaux qui entourent la colonne vertébrale et les chakras en s’enlaçant ; de nombreuses images existent, une de celle que je préfère est le caducée.

Je n’ai jamais pratiqué aucun yoga mais j’ai toujours su, j’ai toujours eu l’intuition qu’un jour j’allais vivre une telle expérience, en quelque sorte, c’était la suite logique de toutes les autres expériences vécues.

Ce déploiement se réalise quand vos chakras sont alignés, tournent tous au même moment à la même vitesse dans un alignement parfait. D’autres facteurs entrent également en ligne de compte, un corps sain et nettoyé. Personnellement, elle s’est déployée après un mois et demi de jeûne m’ayant vu perdre pas loin de 30 kilos, des pensées d’amour inconditionnel et des prières intenses.

Tout ça fût pour moi le résultat d’une très grande souffrance, d’un pourquoi colossal qui finit par m’apporter toutes mes réponses.

Lorsque ce déploiement se réalise, il aboutit au 7ème chakra, la couronne qui nous apporte la connaissance car embrassée, adoubée par le divin. C’est le retour en toute conscience dans la conscience, dans le Soi, dans l’être, ce qui est appelé par des éveillés, le retour à la maison !

Cette période a duré trois mois pendant lesquelles cette kundalini s’est déployée à plusieurs reprises m’ayant conduit aux frontières les plus ultimes et magnifiques de la vie et de la mort.

C’est dans ces expériences à répétition que le monde, l’Univers, m’est apparu dans ses fonctionnements ontologiques, les lois divines qui nous ont crée, re-crée, co-crée l’Univers, l’inspire et l’expire du sans nom, de Dieu qui m’a pris dans ses bras, bras inouïs dans lesquels j’ai été aimé de façon totale et inconditionnelle, amour total m’ayant permis de voir à quel point notre humanité s’en était éloignée, avait chuté et cherche désespérément ce retour à la maison.

Cette expérience de la kundalini, si magnifique soit-elle, n’est pas « anodine » ou sans conséquence ! Cette expérience s’est présentée à moi de façon « sauvage », sans préparation en quelque sorte. Et pour ma part, ne connaissant pas ce phénomène, j’ai cru être devenu fou ! Il m’a fallu des années pour intégrer et comprendre ce qui m’était arrivé.

Pendant de longs mois, je n’étais plus « sur terre » mais dans un espace de vacuité intense, je n’avais d’ailleurs plus aucune envie de revenir sur terre devant tant de beautés et de merveilles. C’est tout un effort d’incarnation que j’ai dû réalisé par la suite. Retrouver une réalité dans la matière est d’une importance capitale si on ne désire pas être pris pour schizophrène ! Des personnes ont vécu ce phénomène et n’en sont jamais revenues, elles ont perdu la raison tant la puissance de l’expérience brûle tout ce que la personne croyait savoir d’elle-même et du monde. D’ailleurs, tout mon entourage a cru que j’étais devenu fou car la vérité de chaque chose, de chaque « vous » apparaît sans masque. Vous voyez ce qui est, vous n’êtes plus plongés dans l’illusion mais vivez dans la vérité la plus pure. Ce qui n’est vraiment pas facile à vivre dans ce monde où tous portent des masques, ceux de la dualité, du mental qui les emprisonnent.

Pour ceux qui connaissent le bouddhisme, le déploiement de la kundalini est l’image souvent montrée du Bouddha avec le cobra au-dessus de lui. C’est l’image symbolique de la kundalini qui, si elle n’est pas maîtrisée, peut aussi conduire celui qui connait cette expérience à se croire tout puissant et le faire tomber dans un égo surdimensionné qui l’égare loin, très loin de son but initial, connaître le monde, la création et la restituer.

Il y a maintenant beaucoup de livres qui parlent de ce phénomène, et pour ceux que cela intéresse, ils peuvent trouver tout un tas d’informations et témoignages de personnes ayant vécu cette expérience (livres, vidéos, il y en a à foison).

Je pense ici à un homme ayant témoigné de cette expérience, il a posté sur le net des vidéos ou il parle très bien de ce qu’il a vécu. Pour autant, à l’écouter j’ai pu me rendre compte qu’il existait des différences dans ces expériences de même genre. Cet homme donne des stages de développement personnel suite à son expérience et il parle d’autrui en terme de client, oui je dis bien client ! Mon expérience fût similaire à la sienne mais elle m’a conduit à voir qu’il n’y avait pas de client. Cette expérience m’a permis de voir, comprendre, conscientiser que nous étions tous UN, tous unis, venant de la même source. Nous sommes tous des enfants du divin et le divin n’a pas de client !!! (Je précise que je n’ai rien à vendre et tout à offrir.)

Le divin ne fait pas de commerce avec lui-même, IL n’a rien à se vendre ni à s’acheter (le divin n’est pas débile !). C’est pour moi la différence fondamentale qui existe entre son expérience et la mienne. Je ne juge en aucune façon de la sienne et je répète que ses explications sont en très grande partie exactes. La petite différence est que mon expérience personnelle semble avoir été plus profonde que la sienne. Nous ne recevons que ce que nous sommes capables de porter !

Si je ne tiens pas à trop parler de ce déploiement, c’est parce que :  » le sage pointe la lune du doigt et le sot regarde le doigt…  » Ce qui importe, ce qui me semble essence-ciel, est de traduire ce que j’y ai vu, compris, vécu. Ce déploiement n’est qu’une expérience ! Aussi magnifique et intense puisse-t-elle être, ce n’est qu’une expérience ! Seul le résultat importe.

C’est la même chose pour un scientifique, ce qu’il publie lorsqu’il fait une découverte, n’est pas le protocole précis ayant conduit à la découverte, mais les résultats qui découlent de cette expérience. Et bien je partage à mille pour-cent cette vision des choses.

Les échanges qui suivent avec Raphaël, sont les résultats de ce qui me fût offert, des découvertes inouïes engrammées en moi depuis mon merveilleux « retour à la maison » où j’ai redécouvert la magnificence de l’être, de la vie, du vivant, de Dieu et sa création.

10700302_718757704877536_7497704363473041861_o

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s