C’est LA question que j’aimerais vraiment poser à tous ces gourous et sages du net !

De plus en plus de consciences s’éveillent vis-à-vis de la négativité du commerce de toutes formes et natures. Un nouveau modèle de société doit naître en ce monde et ce n’est que pas à pas que nous pourrons y arriver.

Il est simplement parfois difficile de voir que même la spiritualité est devenue un business pour bon nombre d’êtres.

Je suis donc désolé et présente d’avance mes excuses, je vous demande pardon si dans les propos qui suivent certains se sentent visés, culpabilisés, stigmatisés. Là n’est absolument pas le but de ce texte. Je n’accuse personne, mais fort de plus de 16 années à évoluer dans ce milieu d’ouverture de la conscience, de développement personnel, d’éveil spirituel, bon nombre de dysfonctionnements me sont apparus. Le paradigme reste le même, la forme change mais aucunement le fond.

Satsang-Swami-Atmananda-Udasin-Tiruvannamalai

Comme écrit ailleurs dans ces textes, un jour, la vie, le vivant, la supra-conscience, le sans nom, DIEU, le grand tout, demandera à ces commerçants spirituels : Qu’as-tu fais ? Qui as-tu vraiment été ? Là… mentir, tricher, se justifier sera complètement inutile et surtout impossible, ils seront seuls avec eux-mêmes et ça risque de ne pas être facile !

Etant passé par ce pesage de l’âme, c’est-à-dire la vision de tous les actes accomplis face à ce qui EST, qu’IL EST, ce texte est une mise en garde, un garde-fou.

 

Tout ce que j’ai écrit sur la dualité, le mental est exactement ce qui est dit par bon nombre de sages, d’éveillés, de gourous de toutes formes et natures, il y en a des centaines sur youtube. C’est bien et c’est fort appréciable, indispensable car ils permettent d’avancer vers une meilleure connaissance en conscience de l’être, du Soi, de notre vérité fondamentale, de connaître ce que Jésus disait :  » Le royaume de Dieu est en vous et autour de vous » C’est tout à fait juste, c’est la VERITE !

Ce que je leur « reproche », ce qui me « chagrine », est qu’ils ne proposent pas de nouveaux modèles sociétaux. Ils expliquent comment sortir du mental, en nous disant comment sortir de cette prison née des pensées et émotions. Mais rien sur comment vivre la paix en communauté, comment incarner le bien commun ? Faut-il continuer de vivre d’échanges commerciaux, d’achat et de vente ? Devons-nous continuer la marchandisation du vivant ? Allons-nous enfin vivre ce qu’est pour moi la définition du bien commun en sachant donner, offrir gracieusement à autrui ce qui lui est nécessaire pour vivre et qu’autrui sache nous offrir gracieusement ce qui nous est nécessaire pour vivre ? Un toit, de la nourriture, des vêtements, de quoi nous déplacer, voyager, nous soigner, élever nos enfants, ne plus devoir « gagner notre vie » mais la vivre tout simplement ! Exactement comme le fait la nature, les éléments, le vivant. Quelle direction prendre ? Devons-nous tout miser sur l’hyper-développement de la technologie et les folies du transhumanisme que l’on cherche à nous imposer ? Devons-nous faire un retour à la nature, être plus naturel ou continuer nos modes de fonctionnement actuels ? Je suis aussi étonné du silence total concernant l’énergie sexuelle et ses liens, son emploi dans la création. Tout dépend de cette énergie !

Les enseignements spirituels sont très souvent justes mais l’échange de ces enseignements, le partage de ces enseignements est toujours basé sur la vente et l’achat. Il faut payer pour aller dans leurs stages, stages où ils vendent leurs bouquins et leurs tee-shirts ! Argent avec lequel ils achètent de grosses voitures, motos, maisons, propriétés. Certes, ils postent des vidéos sur youtube et elles sont gratuites mais le visionnage de ces vidéos leurs rapportent aussi de l’argent. Ils continuent d’entretenir la notion de commerce mais où est l’amour inconditionnel dans tout cela ? Là est la question que je me pose ?

Quels métiers exercent les personnes pour payer ces enseignements ? Font-ils tous du bio ? Vivent-il d’amour et d’eau fraîche où est-ce que la plupart de ces personnes exercent une profession participant à la marchandisation du vivant ? Est-ce que ces sages, à leur tour, ne finissent pas par participer à la marchandisation du vivant ? Ces maîtres écrivent des milliers de bouquins qui représentent autant d’arbres coupés. (J’ai très rarement vu des bouquins de ces maîtres écrits sur du papier recyclé !)

Si demain toute la planète vit l’éveil, comment vivrons-nous les-uns les-autres ? En continuant les commerces… ? A mes yeux c’est là que ça coince. C’est là que nous devons continuer d’évoluer en toute et pleine conscience.

18270794_1487249253.5508

Tout l’argent de ces sages, gourous, guérisseurs, maîtres de ceci ou cela, représente des fortunes ! Ce sont des millions qui sont déposés dans les banques chaque jour, contribuant au renforcement de ces mêmes banques. Ils continuent à donner du pouvoir et des moyens financiers aux entreprises qui détruisent, exploitent et participent à la destruction de la biosphère et de notre écosystème.

Sans doute est-ce une étape pour un mieux mais nous devons réellement faire attention, très attention, être d’une prudence et sagesse extrême si nous voulons garantir un avenir serein et équitable pour chaque être humain.

Tous ces banquiers, ces hommes d’affaires oligarques et leurs vassaux n’ont que faire du Soi, de l’être, de la conscience. Ils n’en ont rien à foutre, ça ne rapporte pas d’argent, ça ne remplit pas leur compte en banque et ne leur donne aucun pouvoir sur autrui.

Je vois là un cercle vicieux, nous sortons du mental mais pour vivre comment et de quoi ? Là est en fait le message que j’aimerai faire passer, celui de l’amour inconditionnel universel.

Chacun de ces « sages » travaille dans son coin, chacun de son côté. Ne vaudrait-il pas mieux qu’ils se fédèrent et se mettent en marche ? Écrivent ensemble, organisent des rassemblements, mettent en commun leurs avoirs, savoirs et connaissances pour influer davantage sur le devenir humain ? L’union fait la force n’est-ce pas ? Cette union est celle de l’UN.

Cet écrit est LA question que j’aimerai vraiment poser à tous ces gourous et sages du net. C’est le pourquoi de ce blog en fait.

Cette question, si elle est directe ne se veut en aucun cas accusatrice, mon envie est de susciter une mise en perspective, une prise de hauteur, une vision plus large de nos choix, de nos actions et modèles d’interactions sociétaux.

Moi aussi, je suis « coincé » dans ce paradigme économique et de ce fait, je dois « gagner ma vie » pour vivre/survivre. Ceci est complètement indépendant de ma volonté, c’est une obligation, une soumission à laquelle je dois me plier si je ne veux tout simplement pas vivre de très gros soucis pour ma simple survie. Je suis contraint et forcé de devoir vivre dans ce paradigme où le seul dieu unique planétaire est l’argent.

screen shot 2014-07-07 at 10.58.44 am

Toutefois, des stratégies peuvent être mises en place pour limiter de façon drastique nos besoins d’argent. Ces stratégies impliquent des choix de vie concrets souvent loin des préceptes de la société de consommation. Je fais ici référence aux projets colibris, qui font la promotion d’oasis, c’est-à-dire d’éco-lieux, d’éco-hameaux qui appliquent la sobriété heureuse. Ce sont des lieux de créations, d’initiatives qui placent l’être au cœur de leur démarche par la mutualisation des avoirs, savoirs, connaissances et compétences.

Ces éco-lieux tendent vers l’autonomie alimentaire et la sauvegarde de la nature car ils appliquent souvent les principes de la permaculture. Des solutions permettent aussi  d’être autonomes énergétiquement (poêle de masse, chauffe-eau solaire, phyto-épuration individuel…) Enfin, il existe maintenant tout un tas de systèmes et d’organisations qui prônent le bien commun sur l’individualisme.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s