Au cœur de la kundalini

Nous avons parler de la kundalini lors de ta présentation (ici). Comment fonctionne cette kundalini, d’où vient-elle ?

Raphaël

La kundalini est la puissance de l’énergie sexuelle fécondante, elle féconde notre corps et  notre esprit en se déployant et en nous adoubant.

C’est aussi un nettoyage dans le sens où son déploiement « nettoie » toutes les scories négatives accrochées au corps et dans le mental. Elle est un feu divin qui calcine tout par sa pure présence d’amour. Elle est un flux perpétuel qui sous-tend toute la création depuis la nuit des temps et pour l’éternité. Elle est cette onde bienfaisante d’amour total, ultime, qui féconde et façonne la matière depuis des siècles pour des siècles.

Qu’est ce que l’énergie, la force sexuelle ?

C’est la force, l’énergie la plus puissante, la plus pure, la plus noble, la plus sacrée de la création, de l’Univers, elle est l’énergie, la force principale, fondamentale, primordiale de la création. Elle est bien au-dessus de la gravité, de la pesanteur, des lois d’attraction et tutti quanti… Ces forces ne sont que ses enfants, ses créations, ses attributs en quelque sorte car c’est l’énergie sexuelle, si puissante et sacrée, noble et pure, qui a crée toute cette matière. Elle la crée, la recrée, la co-crée depuis des siècles et des siècles pour des siècles et des siècles. L’énergie sexuelle est le « moteur » de l’Univers.

Kundaini-guide-what-is-kundalini

Si nous regardons notre monde, tout, absolument tout dans la matière est sexué, a une sexualité : les hommes, les animaux, les plantes, et même le minéral. Tout, absolument tout est animé de l’énergie sexuelle, tout est vivant grâce à cette énergie, cette force présente partout dans l’univers. Et ce, du plus petit atome aux plus grandes galaxies, c’est elle qui crée, tend et sous-tend toute la création. Tout a été créé par paire, afin de perpétuer, pérenniser la vie, le vivant, DIEU.

Quand la supra-conscience, la vie, le vivant s’est crée, IL fallait qu’IL mette au point une force pour que sa création ne soit pas un « one shot ». Dieu voulait une pérennité à sa création c’est-à-dire à LUI-même; à qui IL EST afin de réaliser la plus grande expérience de qui IL EST ! Se voir dans la matière est le but primordial de sa création, de cette création.

Avant la création de toutes choses, c’est la première fonction à laquelle il a réfléchi, comment ME perdurer ? Comment ME pérenniser si je veux faire la plus grande expérience de qui JE SUIS ? S’il n’avait pas crée cette énergie qui sous-tend toute la création, ça n’aurait été qu’un ballon de baudruche gonflé et dégonflé en quelques secondes et ça, le sans nom ni tenait pas 😉 Cela n’aurait eu aucun sens ! Un peu comme si nous nous incarnions déjà adulte pour tourner 3 minutes sur un manège et puis hop, disparus !

Le big bang, est en fait une éjaculation sacrée de l’amour du père-mère, éjaculation sacrée insérant en son sein l’œuf et l’enfant, l’ovule et le spermatozoïde en quelque sorte. Certain appelle cela l’œuf cosmique source de toute chose car imprégné, fécondé du TOUT en expansion constante dès sa création. D’ailleurs cette création est un orgasme galactique. Dans chaque acte sexuel, la jouissance créé dans notre cerveau un big bang au niveau de l’épiphyse (alias la glande pinéale, l’oeil d’Orus) et de la glande pituitaire (l’hypophyse). Ce sont 2 glandes qui ont une fonction majeure dans l’équilibre physiologique et psychologique de notre corps. Au moment de l’orgasme, ces glandes fabriquent et envoient dans tout le corps humain un nombre incalculable d’hormones de toutes formes, natures et couleurs, c’est un feu d’artifice incommensurable. Notre big bang galactique est de même nature mais en des milliards et des milliards de fois plus puissant.

Un jour, je regardais un reportage sur la flore et les arbres plus spécialement, un scientifique interrogé donnait des réponses aux questions posées, et dans ces digressions, il dit ceci : « nous savons comment les arbres fabriquent la photosynthèse, comment ils captent le soleil par leurs feuilles et puisent les nutriments dans le sol pour grandir, mais nous ne comprenons toujours pas comment font les arbres pour pousser à de pareilles hauteurs en faisant fi de la gravité et de l’apesanteur ». En gros, la science ne comprend pas ce qui fait vraiment pousser les arbres à l’assaut du soleil. Là, je tombais des nues et ma réflexion immédiate fût de dire tout haut comme si je parlais à cet homme :  » mais c’est l’énergie sexuelle, couillon !  » 😉 Oui c’est cette énergie, cette force si sacrée, belle, pure, puissante et transcendante qui pousse l’arbre à pousser en dépassant les forces de gravité et de pesanteur. C’est tout dire de l’importance capitale, primordiale de cette énergie qui sous-tend toute la création. Sa puissance est à manier avec discernement, noblesse et pureté si nous ne voulons pas qu’elle cause de graves dégâts…

Que savons nous de la relation entre l’arbre et le lierre ? 

Que la lumière soit et hop,  big bang ! Orgasme cosmique ayant crée toute la matière et ses lois d’expansion, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, tout en ayant en leur sein cette énergie, force primordiale l’ayant fait naître à la lumière, dans la matière. La kundalini est le champ vibratoire de cette énergie sexuelle sacrée qui sous-tend la création pour qu’elle se pérennise, énergie que nous pouvons capter dans notre corps afin de nous illuminer, d’éveiller notre conscience au tout unifié, à l’UN, puisque tout est né et relié à la même source, au même père-mère de toute chose.

Quand nous disons que Dieu n’est ni homme ni femme mais les 2, il en va de même pour nous puisque nous sommes habités des deux énergies, seulement nous avons choisi en nous incarnant une polarité masculine ou féminine. Mais fondamentalement nous sommes constitués des deux. Dieu « incarne », vibre en permanence les 2 polarités, il n’a pas fait de choix, IL EST ces 2 sources de félicité, de joie, d’amour total et inconditionnel pour LUI-même et sa création.

Cette humanité ne tient absolument pas compte de cette force, de cette énergie encore si mal connue, comprise, conscientisée, cette méconnaissance est source de très graves problèmes, et nuit à la croissance en conscience de notre humanité. La méconnaissance de sa puissance engendre des troubles énormes qui impactent directement notre évolution tant individuelle que collective.

Mal se servir de cette force, mal utiliser cette énergie si sacrée et si pure, c’est se tirer une balle dans le pied, c’est s’amputer de la plus belle et pure des vérités de la création, co-création, procréation !

Je viens de regarder un reportage intitulé : « Au cœur de la kundalini ». La plupart des témoignages entendus sont faits par des êtres qui étaient « pollués », bloqués dans leur processus d’expansion de la vie en eux, pour d’autres ce fût une pratique dans le but de la faire monter en eux pour connaître l’éveil. Je me rends compte que mon expérience fût assez différente de ce qui y est dit. Elle est similaire, identique à ce que les témoins décrivent dans les processus de déploiement, mais je sais maintenant avoir vécu quelque chose de beaucoup, beaucoup plus intense par le fait que depuis mon enfance je n’ai jamais été coupé de cette kundalini. Mon dos a toujours vibré de façon intense et depuis ma plus tendre enfance mon plexus se dilate dans des vagues d’amour inouïes.

Régulièrement quand j’étais en contemplation, dans la Joie, je sentais venant de mon coccyx une énergie monter en moi jusqu’au dessus de ma tête et avec un point de jonction, « d’arrêt » très intense au niveau du cœur, le plexus solaire. Dans ces moments-là, il était complètement dilaté, comme si mon plexus débordait de mon corps sur les 10 mètres à la ronde. C’était comme des vagues de chaleur, douces, intenses qui me traversaient et rayonnaient tout autour de moi, mon cœur, mon plexus solaire était comme un soleil qui éclairait tout ce qui l’entourait d’amour, de Joie, de paix, de gratitude, de compassion.

Dans ce documentaire, un des intervenants parle du fait qu’il y a 2 kundalinis, une tellurique qui pulse du sol, et une qui passe par le dessus du crâne nous venant des mondes subtils, cosmiques. C’est tout à fait juste, il a bien vu et compris la mécanique de la kundalini, l’inspire et l’expire de la lumière divine qui unit haut et bas, gauche et droite, ombre et lumière, chaud et froid….

Mon expérience fût la rencontre de ces deux kundalinis à une puissance phénoménale. Mon plexus solaire que j’avais un peu oublié s’est remis en expansion, en totale expansion de gratitude et d’amour inconditionnel et en même temps la kundalini cosmique venant des mondes subtils, rentra dans mon crâne par le 7ème chakra pour me traverser par le  haut de façon toute aussi intense. Ces deux kundalinis eurent pour point de jonction, de fusion, mon plexus solaire. Il ne débordait plus de quelques mètres mais était tout, il englobait la création entière, je n’étais plus qu’un avec le grand TOUT de l’Univers. C’est la connexion de ces deux kundalinis qui a ouvert ma conscience au grand TOUT, qui m’a permis de voir et d’entendre tout ce que l’Univers avait à me dire, me faire voir, me faire entendre, conscientiser.

Lorsque cet événement se produisit, j’eus belle et bien la sensation que le démarrage de l’expérience se fît par le premier chakra. Et en même temps, j’eus une forte impression qu’une force, une énergie, entrait par le dessus de mon crâne via le septième chakra. C’était puissant et en même temps je sentais, voyais bien que les énergies venant du bas et du haut, du premier et du septième chakra, réalisaient leur jonction dans mon cœur. Ces énergies fusionnaient, se connectaient dans mon plexus solaire.

Il est un peu triste de voir que certains expliquent leur expérience mais en passant par le mental. Malgré cette expérience tout n’a pas été vu et compris et certains tiennent des propos non appropriés, des faux constats peuvent conduire à l’égarement. Ce n’est pas grand chose mais ces erreurs risquent d’induire d’autres personnes en erreur. Je ne citerais pas de nom ni d’exemple, chacun reçoit et comprend ce qu’il est capable de porter.

Ce qui m’a le plus dérangé à la vision de ce reportage intitulé  » au cœur de la kundalini » est qu’une personne, interviewée sur son expérience de déploiement, dise que seul l’homme aurait une conscience !!!

Un arbre n’est qu’un arbre, juste une plante …. ah misère !

Si un jour j’en ai la possibilité, je dirais à cette personne que tout a une conscience ! Si elle a un chat ou un chien, ne l’a-t-elle jamais observé pendant son sommeil ? Ils gémissent, font bouger leurs pattes comme s’il couraient, ils grognent, sifflent, on peut voir qu’ils sont animés d’une vie intérieure car en fait ils RÊVENT. Et seuls les êtres dotés de conscience rêvent !! Il en va de même pour chaque animal !

Pour les arbres, un jour, je regardais un documentaire sur une région d’Afrique où vit une antilope appelée le « koudou ». Cette antilope se nourrit essentiellement de feuilles d’acacias et quand la population de koudou est trop importante, l’ arbre sécrète dans ses feuilles un poison qui tue les koudous ! Pour une simple raison, sa pérennité ! En effet, s’il y a trop de koudous et qu’ils mangent toutes ses feuilles, elles risquent de le tuer, l’arbre empoisonne les koudous afin de survivre ! Est-ce que l’arbre, dans ces conditions, n’a pas une conscience de lui-même engendrant un instinct de survie ? Mais plus beau encore, chaque acacia communique avec les autres arbres à la ronde, qui eux-aussi, sécrètent un poison dans leurs feuilles, garantissant de ce fait, leur propre survie mais aussi celle des koudous car s’il n’y a plus de feuilles, il n’y a plus de koudous. Est-ce-que ce n’est pas une forme de conscience de lui-même qu’a l’arbre en mettant au point une stratégie de survie pour lui-même et son entourage direct ? C’est vraiment peu connaître la vie, le vivant que de dire que seul l’homme a une conscience, pourtant, elle a vécu un éveil de kundalini.

kudu

Et que dire de l’eau, elle est sûrement la plus grande conscience de cette planète Mère ! Les expériences de monsieur Masaru Emoto en sont les preuves évidentes et indiscutables, toute la vie a une conscience propre à son genre, en affinité avec sa nature. Ce que nous devons prendre en compte, prendre en conscience, c’est que tout vit, tout est vivant, tout est conscience. « L’inconscience » est l’attribut de l’humain, c’est l’outil nécessaire pouvant lui permettre de redevenir, revenir à la conscience, au SOI par la bonne utilisation de son libre-arbitre. Elle lui permet d’incarner les choix justes en vivant en syntonie au travers des lois ontologiques du vivant.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s